Itinéraire de 7 jours dans l’ouest de la Crète

Découvrez jour par jour notre itinéraire d’une semaine en Crète en juin 2019, de Rethymnon à Preveli Beach en passant par la Canée ou les gorges d’Imbros… Ainsi que nos conseils et astuces pour un voyage inoubliable !

Les liens présents dans cet article ne sont pas sponsorisés.

Jour 1. Bali et Rethymnon

Notre départ hier n’était pas sans quelques craintes. La tempête Miguel devait frapper de plein fouet la Loire Atlantique dans l’après-midi… Pile au moment de notre départ de Nantes, donc. Mais l’avions a décollé à l’heure, malgré les rafales de vent, avec deux pilotes déchaînés (pour les blagues), de vrais comiques chez Transavia !!!

Arrivés à l’aéroport d’Héraklion, direction l’agence Green Motion pour récupérer notre super Fiat Panda ! Il fait chaud. Nous prenons la route principale qui nous emmène jusqu’à Bali. Zoé hôtel est un endroit charmant, accueil rapide, découverte de la chambre avec vue sur mer. Nous mangeons en terrasse des spécialités grecques, moussaka et pain crétois. Ça y est, c’est les vacances !

Le soleil tape au petit matin. Nous partons en quête de crème solaire et d’eau avant de s’installer sur les rochers de l’une des petites places bondées du village. L’eau est belle, il y a beaucoup de poissons ! Nous prenons ensuite la route direction Rethymnon. Un peu peur au début, mais la vieille ville nous convaincs de son charme ! Joli déjeuner en terrasse, puis glace près de la fontaine (et si on s’incrustait sur toutes les photos de touristes ? ; ») Nous déambulons dans les rues fraîches et végétalisées. Avant de partir à la montagne, 2h de transat sur une plage pas très belle – mais reposante…

Jour 2. Ampelakion, Kourtaliotiko, Schinaria, Plakias, Damnoni, Preveli Beach.

Le vent souffle sur la tente, de l’intérieur, on croirait que la météo est très mauvaise dehors. Il n’en est rien, la région est seulement très venteuse. Nous sommes arrivés hier soir dans ce coin de verdure, notre tente donne directement sur la montagne. Nous sommes à Ampelakion, dans une tente tout confort louée sur Airbnb. Notre hôte a été super accueillant. C’est notre 1er coup de cœur du voyage !

Il y a les toilettes, en bas, également avec vue sur les montagnes. Puis la table de pique nique sous un grand arbre. Mon homme essaie de dormir après une nuit passée à ne pas trouver le sommeil pour cause d’aboiement intempestifs… Sa première phrase ce matin : « Tu as déjà goûté au pâté de chien ???  »

C’est dimanche matin, le dépaysement est là. Les feuilles dansent en ombres à travers la toile beige de la tente.

En partant de ce petit coin de paradis, nous découvrons sur la route les gorges de Kourtaliotiko, un canyon immense balayé par les vents. Nous flânons des les rues de Myrthios, un petit village blanc authentique, très simple mais plein de charme. Puis, direction la crique de Schinaria, où nous passons une partie de la journée nichés sur notre transat.

Nous nous installons ensuite au Labyrinth studio, notre hôtel pour les 2 prochaines nuits, à environ 1km de Damnoni. Après le dîner dans ce village qui regorge de petits restaurants près de la plage, nous entreprenons la descente des 438 marches menant vers Preveli Beach. Et là, le temps semble s’être arrêté, ce lieu est enchanteur, avec sa rivière qui se jette dans la mer, sa palmeraie luxuriante… Notre coup de cœur n°2 ! Ça fait beaucoup pour une journée ; »)

Jour 3. Preveli beach, la suite

La découverte du site de Preveli nous a tellement enchanté la veille au soir que nous avons décidé d’y passer la journée, mais cette fois en passant par les montagnes. La randonnée qui part du vieux pont vénitien dure environ 1h30. Après quelques minutes de piste, nous bifurquons sur un chemin à travers les chardons et autres plantes piquantes. Le vent qui souffle depuis la nuit précédente ne nous épargne pas, on croirait parfois s’envoler ! Le sentier traverse les champs de moutons… Avant d’apercevoir au loin la rivière bordée de palmiers. A l’arrivée sur la plage, nous dégustons une nouvelle fois la vue magnifique sur la rivière se jetant dans la mer…

Après une petite halte au snack, animée par deux oies affamées, nous partons explorer la palmeraie. Lauriers roses et palmiers se confondent, entre montagne et rivière. C’est un site exceptionnel. Une petite baignade, quelques grimpettes dans les rochers, nous nous installons sur la plage, avant de prendre le chemin du retour.

Jour 4. La côte, de Damnoni à Frangokastello

Aujourd’hui, pour se remettre de nos quelques 15 km de marche, nous avons décidé d’y aller tranquille. Après le petit déjeuner à Damnoni (nous avons testé les 3 tavernes, toutes très sympas), nous allons jeter un œil à Kalypso beach, un endroit repéré sur Pinterest à seulement quelques kilomètres de là. Le complexe hôtelier qui s’est octroyé à lui seul tout cet ensemble naturel donne au tout une image décevante. Dommage.

Direction, pour la première plage du jour, une crique située entre Plakias et Souda Beach. Après les petits escaliers bordés de roseaux, cette jolie plage peu fréquentée nous ravit. Nous trouvons de l’ombre sous un rocher. L’eau est fraîche aujourd’hui encore, certainement à cause du vent. Mon homme y passe tout de même 1h à chahuter avec les poissons. Puis, direction Souda, où nous trouvons au snack un point de chute idéal pour boire un verre sous notre parasol en palmier, au son d’une super playlist blues et funk.

Nous avons décidé de dormir ce soir du côté de Frangokastello pour découvrir les gorges d’Imbros demain. La route pour rejoindre notre hôtel serpente dans la montagne et donne une vue plongeante sur la mer. Nous faisons une halte sur la plage de Polyrizos, que je trouve vraiment belle, très sauvage. C’est là que j’écris au son des vagues. Seuls quelques enfants jouent; un couple d’anciens, des allemands je crois, marche le long de la rive. La température est idéale à l’ombre. De loin, j’observe par moments le tuba orange de mon homme, parti une nouvelle fois explorer dans les rochers. Une journée farniente qui fait du bien !

Au sud, beaucoup de vent et peu de vagues; au Nord, peu de vent et beaucoup de vagues !

L’arrivée à Frangokastello est très chouette. Le gérant de « Captain Town » nous accueille dans sa réception qui s’avère apparemment être son logement, où nous tombons sur une horde de chatons ; »)

Il nous apprend qu’il crée sa propre huile d’olives avec quelques 600 oliviers sur son terrain. Nous avions réservé le matin même, mais étant donné que l’hôtel est peu fréquenté à la période, nous sommes « surclassés » dans une chambre avec vue sur le magnifique jardin d’oliviers et de lauriers roses. Nous dînons sur le charmant petit port.

Jour 5 – Les gorges d’Imbros et Kalyvès

Nous partons ce matin pour les Gorges d’Imbros. Une belle balade que nous ne faisons pas entièrement, nous préférons faire demi-tour au bout d’1h30 pour ne pas avoir à prendre un taxi en bas. Le lieu est très beau, avec des falaise qui parfois sont très proches, comme dans un labyrinthe de pierres.

Nous décidons de manger à Kalyvès, dans une taverne « musée » proche de notre dernier hébergement. Les lieux sont originaux, le type a apparemment mis 10 ans à concevoir cette déco kitch à base de galets et de mosaïques.

Nous avons choisi pour les deux dernières nuits de louer une chambre chez l’habitant dans le village pittoresque d’Armenoi. Micha et Richard sont deux français qui ont décidé il y a 6 ans de vivre ici pour leur retraite. Ils sont d’une gentillesse et d’un accueil sans pareil. A notre arrivée, ils nous offrent le thé, nous bavardons. Ils ont tant d’histoires à nous raconter ! Ils ont vécu dans de nombreux pays.

Ils nous indiquent une crique à une dizaine de kilomètres, la crique de Plaka, que nous avons du mal à trouver…Mais quelle magnifique plage ! Ici, des galets, et, d’après mon homme, de nombreux poissons et autres poulpes, plus qu’il n’en a jamais vu ! Moi, je parviens à entrer dans l’eau mais en sors assez vite. Un homme, un anglais, joue avec son chien. Il part. Un autre arrive avec deux chiens, un mâle et une femelle. Le mâle n’a de cesse d’aller chercher le bâton dans l’eau, tandis que la femelle, qui n’a guère envie de se mouiller, patiente… sur ma serviette (!). Nous discutons un instant.

Playlist du voyage : Queen – The Barr Brothers – Black Rebel Motorcycle Club – Come and get your love !

Jour 6. Agia Triada, La Canée et le lagon de Balos

Un petit déjeuner copieux nous est servi, nous passons un moment convivial avec Micha et Richard. Nous partons direction la presqu’île d’Akrotiri et le monastère d’Agia Triada. Le lieu est d’un charme fou, les couleurs ocre /jaune sable sur les murs donnent à l’ensemble un côté andalou (enfin j’imagine, je ne suis jamais allée en Andalousie !). On adore le jardin et la végétation. Et bien sûr les chats posés ça et là à l’ombre dans les plate-bandes… L’intérieur dénote complètement avec des dorures typiques de l’empire Ottoman.

Nous tentons d’aller à la plage à Kalathas mais l’endroit est vraiment laid et jonché de détritus… L’un de nos coups de frayeur.

Nous visitons ensuite La Canée sous un soleil de plomb. Déjeuner rapide près du minaret, nous découvrons le port Vénitien et la veille ville bourrée de charme. De jolies maisons, des couleurs époustouflantes, la balade vaut vraiment le détour.

Nous devions nous préserver pour la balade qui nous attend en fin d’après-midi, mais nous avons déjà marché plus de 6 km. Nous aurons notre sport pour le mois !

Car ce qui nous attend n’est pas anodin : 1h de route classique + 30 minutes de piste caillouteuse, entre la mer et les moutons + une descente d’une vingtaine de minutes vers le lagon de Balos. Nous croisons à notre arrivée de nombreuses voitures qui vont dans le sens inverse. Bonne idée que de venir ici en fin de journée ! A priori, le lieu ne semble pas si fou qu’on nous l’avait décrit (sommes nous blasés après avoir vécu les charmes de Preveli ???)

Quoi qu’il en soit, l’eau est turquoise et chaude comme dans un bain ! Petit à petit, la plage se vide, nous laissant avec seulement quelques dizaines d’autres personnes. Plus le soleil baisse, et plus le lieu devient enchanteur. Les reflets du soleil sur la mer, les lumières rasantes… redonnent au site les honneurs qui lui sont offerts. Une nana passe des heures à poser sous l’objectif du smartphone de son boyfriend. Dans l’eau, sur le transat… Quand il ne la photographie plus, elle fait des selfies. A mourir de rire !

En remontant, nous profitons d’un début de coucher de soleil. Les lumières sont magnifiques.

Jour 7. Arkadi et Panormos

Dernier jour. Dernier petit déjeuner sur la terrasse. Nous prenons plus le temps encore de discuter avec nos hôtes, de leur vie d’expatriés. De leur vie tout court, leurs 1000 vies aux 4 coins du globe, entre le Club Med et les salons de la gastronomie. Pas trop envie de rentrer. Il faut bien, pourtant, reprendre la voie rapide direction Rethymnon. Après hésitation, nous n’irons finalement pas nous baigner aujourd’hui. Pas envie de coller pour le retour ! Sur la route, nous avons adopté la « Cretan attitude » : se serrer sur la voie d’urgence à droite, doubler dans les virages… Certains sont plutôt dingues ! Nous nous dirigeons vers le Monastère d’Arkadi, très différent du précédent. Celui ci ressemble à une hacienda mexicaine (encore une fois, c’est une supposition !), avec de jolies arches et pergolas. Encore des chats, encore des oliviers, encore un charme fou !

Avant le grand départ, pause déjeuner à Panormos, village que nous trouvons charmant. Nous passons une heure sur un transat de l’une des plages pour boucler la boucle. Il fait très chaud aujourd’hui, plus de 30°C. Retour à l’aéroport, retour de la voiture, retour en avion puis en voiture… Les vacances sont terminées !

Carte interactive : itinéraire en Crète

Retrouvez tous les points d’intérêt de cet itinéraire :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s